Accueil > Qui sommes-nous ? > Nos événements > Visio-conférences d'information sur la gestion de patrimoine

Replay du Webinaire

Quels impacts sur les marchés financiers et les fonds thématiques ?


Cette conférence animée en partenariat avec Thematics Asset Management le 16 avril dernier expose  une analyse de la situation macro-économique et de ses conséquences immédiates et à venir sur les marchés financiers, avec un zoom sur les fonds thématiques et leur capacité de résistance dans cette période.

Vous pouvez en lire la synthèse ci-dessous ou visionner le replay en cliquant ici.

 

 

1/ Que se passe-t-il concrètement sur les marchés financiers ?

 

Nous connaissons une crise sanitaire sans précédent dans l’histoire moderne. Les marchés anticipent un ralentissement très fort de l’économie mondiale. Au-delà du désastre humain que cela représente, l’un des problèmes majeurs est que les agents économiques ne sont, à ce stade, pas capables de prévoir la fin de cette crise sanitaire. Aussi, en manque de repère, le marché va dans tous les sens, parfois sans cohérence. Les banques centrales et les gouvernements interviennent massivement pour essayer de rassurer et calmer la situation. Les banques centrales essaient, tant bien que mal, de protéger le système financier, le marché de la dette et le système interbancaire, pendant que les gouvernements des principaux pays touchés annoncent des mesures de soutien très fortes, à la fois envers des particuliers et des entreprises.

Les investisseurs et les analystes financiers ont besoin de repères pour travailler. Sans visibilité sur la fin de la crise sanitaire, et donc sur une date de retour à la « normale », le marché continue de tanguer. Mais au-delà de la date de la fin de cette épidémie, il faudra aussi connaitre la sévérité de l’impact sur les opérations et les comptes des entreprises, ainsi que la vitesse de normalisation.

 

2/ Quels sont les secteurs les plus touchés ?

 

Tous les secteurs de l’économie sont touchés par cette crise. Naturellement, les secteurs les plus cycliques sont les plus pénalisés en bourse. Les secteurs de la finance, de l’industrie et de l’énergie sont pour le moment les grands perdants, affichant les baisses les plus importantes depuis le début de l’année.

Du point de vue des styles de gestion, la gestion Growth a continué à surperformer la Value, notamment du fait de la baisse très forte des rendements obligataires, et ce malgré la pentification de la courbe des taux. De la même manière, les titres de grande qualité, forte croissance et valorisation supérieure ont surperformé les titres de mauvaise qualité, à faible croissance et faiblement valorisés. Les fonds Thematics ont globalement profité de ces évolutions.

 

3/ Quels sont les impacts sur les stratégies ?

 

·         Intelligence Artificielle et Robotique : La moitié du portefeuille est moins impactée, avec des positions sur les logiciels de conception, l’automatisation médicale ou robotique. Concernant les positions plus cycliques, les gérants s’attendent à des révisions à la baisse sur les croissances de résultats à court terme, liées à des problématiques de la chaîne d’approvisionnement. Ils attendent donc avant de renforcer certaines convictions de long terme.

 

·         La Sécurité offre beaucoup de résilience, par nature. La partie digitale, dont les valorisations étaient assez élevées, est celle qui a le moins tenu. La crise du coronavirus souligne pourtant tout le potentiel du digital, notamment avec la généralisation du « home office ». Cette compression ponctuelle des multiples est donc davantage à analyser comme une opportunité. Les titres positionnés sur la sécurité des lieux de vie ou les mesures d’hygiène ont, sans surprise, très bien résisté.

 

·         L’Economie de l’abonnement est également un thème très résilient par nature, en raison du business model et de la visibilité qu’offrent ces entreprises. Les acteurs économiques ne vont pas suspendre leurs abonnements pour quelques mois. L’économie du partage est sous pression dans ce contexte (salle de sport, centres commerciaux), mais certaines entreprises profitent au contraire du confinement (Netflix par exemple).

 

·         L’Eau est le thème qui a le moins bien résisté, l’attente était de le voir surperformer et profiter de l’aversion au risque, mais cette phase de « sell off » extrêmement violente et massive lui a été préjudiciable. Les gérants ont donc décidé de «profiter» de cette panique pour renforcer à bon compte leurs plus grosses convictions, dont les valeurs intrinsèques et le potentiel de création de valeur n’ont pas été remis en cause à moyen-long terme.

 

 

5/ Comment anticiper le jour d’après ?

 

Nous ne cherchons pas à anticiper le jour d’après, mais les trimestres d’après. Nous sommes des investisseurs de long terme et nos investissements reflètent nos convictions à 2, 3, 4 ans, voire plus. Chacune des sociétés dans lesquelles nous investissons est poussée par une histoire de croissance séculaire.

Même si nos investissements sont naturellement pénalisés à court terme par les mouvements erratiques des bourses mondiales, nos convictions n’ont pas changé. Dans la période actuelle, nous observons les niveaux de valorisation de très près ; et cela peut nous amener à ajuster nos portefeuilles, mais sûrement pas à les transformer de fond en comble. La discipline à laquelle nous nous astreignons et la robustesse de notre processus de gestion nous permettent de rester serein dans la période actuelle. La sortie de crise sera compliquée, mais nous y travaillons déjà.

 

 

Pour conclure, Thematics Asset Management rappelle que son expertise porte uniquement sur les marchés actions cotés dont la liquidité est excellente et qui, pour protéger les investisseurs en situation extrême, serait en mesure de liquider entre 95% et 100% de ses positions en un jour. Aucune position « exotique » n’est traitée, ce qui confère aux gérants un vrai confort de gestion. Enfin, la société de gestion continue d’avoir toute la confiance de ses clients avec des flux de collecte toujours positifs.

 

 

 

 

 

dot
emailEnvoyer à un ami dot imprimerImprimer dot ContactContactez-nous
dot dot dot dot dot



 English version

Nos Cabinets

Cabinet d’Aix-en-Provence :
THESAURUS - 235 rue Louis de Broglie - 13100 Aix-en-Provence
Tél : 04 42 29 77 97

Cabinet de Paris :
29 Rue de Bassano - 75008 Paris
Tél : 01 76 73 29 61

Cabinet de Nancy :
8 rue Alfred Kastler 54320 Maxeville

Cabinet de Chatou :
29 route de Carrières - 78400 Chatou

Cabinet de Lille :
34 Place du Général de Gaulle - 59000 Lille

Cabinet de Lyon :
93 Rue de la Villette - 69003 Lyon

Cabinet de Rueil Malmaison :
38 Rue du Général de Miribel - 92500