Accueil > Conseil financier > actualité des marchés financiers

2022 : les perspectives de marché

Quelles seront les stratégies payantes pour investir sur les marchés en 2022 ?

Marches financiers 2022

Commençons par un petit retour en arrière...

2020 avait été marqué par un krach boursier inédit de par sa violence et sa rapidité, provoqué par la panique liée à la propagation mondiale du Covid et aux arrêts brutaux des économies par suite des confinements.

 

Afin de sauver l’économie, les emplois et in fine éteindre les feux sur les marchés, les banques centrales et les états ont alors réagi de façon inédite : ils ont injecté une quantité de liquidités très importante sur les marchés, baissé les taux d’intérêts directeurs, abreuvé d’aides les entreprises afin de les maintenir à flot pendant les confinements et ainsi préserver au mieux les emplois. Le fameux « quoiqu’il en coûte ».

 

Une stratégie payante sur les Marchés : le rebond a, globalement, été très rapide et très fort, les marchés actions revenant plus ou moins rapidement à des niveaux d’avant krach.

S’en est suivi une période de hausse quasi continue, portant les indices, notamment américains, à des plus hauts historiques.

 

2021 s’est poursuivi sur la même tendance, emmenant le CAC40 à un niveau record, sans éviter toutefois quelques secousses, avec des rotations sectorielles parfois importantes et brutales. Certains secteurs tel les bancaires ont connu une très belle année de performance après avoir vu leurs cours être très fortement dépréciés l’année précédente.

Dans ce contexte, quelles tendances anticiper pour 2022 ?

.Marchés globalement hauts,

.inflation en hausse,

.remontée des taux d’intérêts,

.baisse du quantitative easing,

.troubles géopolitiques (Ukraine, Russie),

.élections présidentielles à venir…

 

VS.

 

.indicateurs économiques favorables,

.perspectives de croissance (PIB et résultats d’entreprises) attendues à des niveaux positifs,

.retour à une vie plus normale avec des variants semblant moins dangereux,

.secteurs, typologies d’entreprises et zones encore décotés,

.TINA (There Is No Alternative = les marchés actions sont les supports offrant les meilleurs perspectives de performance compte-tenu de la faiblesse des taux et ce malgré leur hausse),

.FOMO (Fear Of Missing Out = la peur de rater quelque chose, en l’occurrence la peur de ne pas investir et de voir les marchés performer et passer à coté de la hausse),

.banques centrales aux aguets et pouvant ajuster leurs politiques monétaires.

C’est un peu le match de cette année 2022 avec en filigrane une grande question : est-ce le bon moment pour investir sur les marchés ?

L’avis de nos experts

Les indices actions, si l’on se contente de regarder leur niveau « facial », sont globalement hauts ;  les actions atteignent aujourd’hui des niveaux de cherté parfois inégalés. Mais, en grattant un peu le vernis, nous pouvons constater des écarts assez importants entre les zones géographiques ou types d’entreprises (valeurs vs. croissance, petites et moyennes capitalisations vs. grandes capitalisation, secteurs chers vs. secteurs décotés…).

Regardons par exemple le secteur des foncières cotées : encore à des niveaux faibles, il n’a pas pour l’instant rattrapé son niveau d’avant crise. Particulièrement frappé par le krach, il offre pourtant de bonnes perspectives : l’économie est de nouveau ouverte, des décotes sur les prix sont observées,…. Ce secteur, dont certaines valeurs sont présentes au sein du CAC40, pourrait ainsi, selon les analystes, bénéficier d’un rattrapage et donc générer une belle performance.

A contrario, autre exemple, celui du secteur du luxe, qui a très fortement tiré la performance du CAC40 dernièrement. Ses perspectives aujourd’hui sont moindres, la valorisation des entreprises étant déjà élevée. Il présente néanmoins l’avantage de proposer des sociétés de qualité, solides et rentables avec un marché qui reste porteur.

A considérer également, les petites et moyennes capitalisations françaises et européennes : elles bénéficient d’un retard de valorisation et de performance vis-à-vis des grandes entreprises avec des perspectives de croissance des bénéfices intéressantes.

En conclusion,

cette année ne sera surement pas aussi « linéaire » que 2021 et des à-coups sont très probablement à prévoir avec le retour d’une volatilité plus importante. Une volatilité qui pourra d’ailleurs être source d’opportunités pour investir…

Concrètement, si vous avez un horizon de placement court, il conviendra de rester très prudent et favoriser des fonds peu volatils.

Des fonds obligataires, de portage ou non, avec des niveaux de sensibilité* faibles pourraient être, parmi d’autres solutions, pertinents.

A plus long terme, les marchés restent, historiquement, performants.
 

Pour les plus hésitants d’entre vous, deux solutions existent : 

L'investissement programmé :

vous investissez tous les mois X centaines d’euros sur différents supports. Cela permet de lisser le prix d’achat en bénéficiant des fluctuations des cours.

Le lissage des investissements :

vous investissez aujourd’hui en assurance vie avec une allocation déterminée avec votre conseiller. Et vous allouez une partie des unités de compte dynamique sur un support d’attente. Cette option permet de désinvestir X euros du support d’attente pour investir sur les supports dynamiques choisis. Et ce sur une période déterminée à l’avance (un an, deux ans, …) et une périodicité pré-déterminée (mensuelle, trimestrielle)… Ainsi, à l’instar de l’investissement programmé, vous lissez le prix d’achat.

Notre conseil  pour exploiter au mieux le potentiel de cette stratégie ? Favorisez des fonds volatils (tout en respectant bien sûr, votre profil investisseur et votre horizon de placement).

 

Les équipes du Pôle Investissements Financiers et nos Conseils restent à votre écoute pour vous aider à construire au mieux votre allocation d’actifs en fonction de votre profil et horizon de placement


Maxime TRICHARD

Responsable des allocations d’actifs

Pôle Investissements Financiers.

04.42.29.77.97

 

* fluctuation de la valeur d’une obligation pour un mouvement de 1% de taux. Par exemple, une obligation avec une sensibilité de 4 devrait voir son court évoluer de +/- 4% pour une variation de taux de 1

Les données chiffrées, commentaires, projections, et autres éléments figurant dans cet article )reflètent le sentiment de THESAURUS sur les marchés, leur évolution, compte-tenu du contexte économique et des informations possédées à ce jour. Ils peuvent ne plus être pertinents au jour où l’investisseur en prend connaissance. Par conséquent, THESAURUS ne saurait être tenu responsable de la qualité ou l’exactitude des informations et données économiques issues de tiers. Tout investissement comporte des risques spécifiques. Les performances passées ne préjugent pas des performances futures, elles ne sont pas constantes dans le temps et ne constituent en aucun cas une garantie future de performance ou de capital.

dot
emailEnvoyer à un ami dot imprimerImprimer dot ContactContactez-nous
dot dot dot dot dot



Nos Cabinets

Cabinet d’Aix-en-Provence :
THESAURUS - 350 Av. Guillibert Gauthier de la Lauzière - Parc du Golf - Bâtiment 16 - 13100 Aix-en-Provence
Tél : 04 42 29 77 97

Cabinet de Paris :
29 Rue de Bassano - 75008 Paris
Tél : 01 76 73 29 61